Italie 1-1 Angleterre : dans le dos de Kalvin Phillips

Écrit par F.Toniutti, le 13 juillet 2021 à 13:47.

Italie 1-1 Angleterre : dans le dos de Kalvin Phillips

Dimanche soir à Wembley, l'Italie a remporté le deuxième Euro de son histoire face à l'Angleterre. Un triomphe acquis au bout du suspense mais que rien ne laissait présager après un quart d'heure de jeu. L'occupation d'une zone-clé a contribué à tout renverser : le dos de Kalvin Phillips.

Le milieu de terrain de Leeds United a affiché un volume défensif impressionnant. Avec 58 pressions réalisées en 120 minutes de jeu, il termine très (très très) loin devant les autres acteurs de la rencontre : Mason Mount, deuxième meilleur anglais, n'est monté qu'à 24 pressions en 98 minutes de jeu, tandis que Jorginho, le meilleur italien, n'a fini qu'à 23 en 120 minutes. 

58 pressions en 120 minutes, cela équivaut environ à 44 en 90. C'est plus que la moyenne du “Messi du pressing", l'Autrichien Konrad Laimer, sur l'ensemble de la compétition (40,5 pressions par 90). Une activité défensive due au positionnement de Phillips, qui se retrouvait naturellement dans la zone de Marco Verratti et avait pour consigne de suivre l'Italien quelque soit sa hauteur sur le terrain. Mais avant de se pencher sur ce que cela a pu causer au niveau du rapport de force, arrêtons-nous sur les premières minutes de jeu, largement à l'avantage de l'Angleterre. 

Avantage Angleterre 

Car si le coaching de Gareth Southgate a laissé à désirer par la suite, ses choix au coup d’envoi se sont révélés très rapidement payants. Comme face à l’Allemagne, la capacité d’adaptation de l’Angleterre lui a permis de bien rentrer dans son match. Le choix du 3-4-3 a même payé au bout de seulement deux minutes avec l’ouverture du score de Luke Shaw sur une passe de Kieran Trippier. Une fois de plus dans le tournoi, l’utilisation de pistons a fait la différence sur la largeur, d’abord pour libérer le passeur (Trippier), puis pour servir le buteur dans la surface de réparation. 

Suite à un corner italien, l’Angleterre trouve Kane hors de la pression. 
L’attaquant anglais se retourne et renverse le jeu côté opposé vers un Trippier libre de tout marquage. 
Trippier s’avance alors que l’Italie n’est pas idéalement organisée pour défendre sa surface (Chiellini se retrouve au cadrage). Le latéral de l’Atlético trouve Shaw laissé libre de tout marquage au second poteau. 

Les Anglais créent d’autres décalages grâce à leurs pistons durant les premières minutes. Suite à un nouveau travail de Kane pour sortir de la pression côté gauche, Trippier est lancé dans le dos d’Emerson et Insigne à l’opposée mais son centre à ras de terre est repoussée par Chiellini (10e). Deux minutes plus tard, rebelote mais son centre au second poteau ne trouve cette fois pas preneur… si ce n’est Di Lorenzo qui concède le corner. 

Capital durant le temps fort anglais, Harry Kane touche 26 ballons sur l’ensemble de la première mi-temps et n’en perd

Sur desktop et mobile : 3,99 € par mois sans engagement

S'abonner