#18 Au menu cette semaine : L’attaque lilloise et le jeu en deuxième division

Écrit par C.Kuchly, le 18 mai 2021 à 12:35.

#18 Au menu cette semaine : L’attaque lilloise et le jeu en deuxième division

Le LOSC est à un match du titre sans un duo d’attaque parfaitement complémentaire, Brentford à deux de la montée avec un gros buteur et des idées.

Yilmaz-David, duo meilleur en solo

Peut-on décrocher un titre en jouant en 4-4-2, système qui s’anime par paires, sans en avoir trouvé une qui fonctionne sur le plan offensif ? Il faut croire que oui. Même si Lille a souffert contre Saint-Étienne (0-0), passant très proche de la victoire en fin de match mais ne maîtrisant jamais totalement les événements auparavant, une victoire à Angers suffirait à remporter la Ligue 1. Un résultat qui récompenserait le travail de Christophe Galtier sur le banc et la régularité de tauliers sur chaque ligne : Mike Maignan dans les buts, José Fonte (bien aidé par Sven Botman) en défense, Benjamin André au milieu…. Et Burak Yilmaz en attaque ? Pas sûr. D’abord parce que le Turc, blessé en début d’année, n’a débuté que 22 rencontres, soit le dixième temps de jeu du club. Ensuite parce qu’au-delà de l’impact dans le vestiaire, ses performances sont plus des coups d’éclat qu’autre chose, ce qui est déjà très bien mais ne suffit pas à durer. Après 31 journées, il n’avait marqué que neuf fois, dont deux sur penalty, et délivré quatre passes décisives. Ses statistiques avancées (0,60 expected goals + expected assists, 0,50 xg chain et 0,08 xg buildup par 90 minutes) étaient par exemple les mêmes (0,61 – 0,50 – 0,07) que celles de Hwang Ui-Jo.

On peut faire dire ce qu’on veut aux chiffres mais on ne peut pas en inventer. Regarder du côté de Jonathan David, recrue la plus chère de l’histoire du LOSC jamais sortie de la rotation (36 apparitions dont 28 comme titulaire), ne permet pas non plus de trouver la réponse aux bons résultats lillois. Auteur de douze buts dans le jeu, comme son compère, le Canadien le devance sur les statistiques de construction et le talonne sur celles de création/finition, sans qu’elles ne dessinent le visage d’un très grand attaquant. Aligné moitié moins en championnat – ce qui est déjà bien pour un joueur qui aurait été le remplaçant du remplaçant sans ses performances en Ligue Europa –, Yusuf Yazici est beaucoup plus productif. Seuls Yilmaz et Jonathan Bamba le devancent de peu en xA totaux, sans que ses passages sur le banc ne soient perçus comme des injustices. Timothy Weah et Jonathan Ikoné, également intégrés à la doublette offensive, n’y ont pas non plus démontré des facultés incroyables.

npxG + xA des joueurs du LOSC au 18 mai 2021. Source : fbref.com.

Comme le soulignait un article de L’Équipe samedi, notant que David et Yilmaz ne s’échangent que deux passes par match en moyenne, les deux hommes ne se bonifient pas et gonflent leurs statistiques quand l’autre n’est pas là. La complémentarité des profils, avec un joueur qui décroche et l’autre qui prend la profondeur, laisse les défenses dans l’incertitude. Les Nordistes ont pourtant arraché des points miraculeux grâce à des buts de renard de

Sur desktop et mobile : 3,99 € par mois sans engagement

S'abonner