#2 Suffit-il de beaucoup centrer pour marquer ?

Écrit par J.Assunção, le 30 décembre 2020 à 16:00.

#2 Suffit-il de beaucoup centrer pour marquer ?

De Madrid à Londres en passant par Lyon, le débat fait rage : une équipe peut-elle se contenter de centrer pour espérer marquer ? Tentative de réponse grâce aux datas.

Après la défaite contre Wolverhampton du 29 novembre dernier (1-2), Mikel Arteta, l’entraîneur d’Arsenal, a relativisé, à sa façon, ce résultat négatif en promettant des jours meilleurs : « Je pense que c’est la première fois que nous réalisons 33 centres en Premier League. Je vous dis que si nous faisons ça plus régulièrement, nous allons marquer plus de buts. Si nous mettons du monde dans la surface comme nous l’avons fait à certains moments… Ce sont des maths, de simples maths, et ça va arriver. »

Comme les maths c’est un peu notre dada ici, la surprenante déclaration du coach des Gunners est une bonne occasion de parler de centres.

A la recherche du centre idéal

Déjà, 33 centres c’est effectivement beaucoup, la moyenne cette saison en Premier League étant de 18 par match. Ensuite, on peut s’interroger sur l’intérêt de privilégier une stratégie dont le taux de conversion moyen est de 1,4% sur les deux dernières saisons. C’est-à-dire qu’il faut 71 centres, en moyenne, pour marquer un but.

Il est maintenant acquis que tous les tirs ne se valent pas (on a notamment évoqué le concept de Post-Shot xG récemment) et les centres n’échappent pas à la règle. De la même manière qu’un tir lointain a moins de probabilités de finir au fond des filets, il y a des zones préférentielles de départ et d’arrivée des centres.

Des études sur le sujet existent depuis plusieurs années, l’une des références en la matière étant la conférence de Garry Gelade donnée à l’OPTA Pro Forum 2017. Dans celle-ci, l’analyste se posait une question simple : les centres sont-ils une forme efficace d’attaque ?

Pour y répondre, il a analysé 33

Sur desktop et mobile : 3,99 € par mois sans engagement

S'abonner