#18 Angleterre - Danemark : les enseignements de la Ligue des Nations

Écrit par F.Toniutti, le 7 juillet 2021 à 03:03.

#18 Angleterre - Danemark : les enseignements de la Ligue des Nations

Il y a moins d’un an, l’Angleterre et le Danemark s’étaient affrontées en Ligue des Nations. Retour sur les clés de cette double confrontation qui avait vu l’outsider danois s’imposer à Wembley à l’issue de deux rencontres très fermées (0-0, 0-1).

Si la sélection de Kasper Hjulmand a pas mal évolué depuis, l’Angleterre posait déjà à l’époque les bases de son système de jeu actuel. Coïncidence, Declan Rice et Kalvin Phillips ont même profité de ces deux matches pour disputer leurs premières minutes ensemble dans le cœur du 3-4-3 de Gareth Southgate. Devant, Kane était associé à Sterling et Sancho à l’aller, Rashford et Mount au retour. La concurrence faisait aussi rage derrière et dans les couloirs puisque Coady est le seul élément à avoir joué les deux rencontres. Dier, Gomez, Alexander-Arnold, Trippier ont joué à Copenhague ; Walker, Maguire, James et Maitland-Niles étaient eux titulaires à Wembley. 

Du côté du Danemark, les tauliers de l’Euro 2020 étaient déjà là : parmi les joueurs présents face à la République Tchèque, Schmeichel, Wass, Christensen, Kjaer, Hojbjerg, Braithwaite et Dolberg sont apparus durant les deux rencontres. Le système a en revanche changé puisque les Danois étaient alors dans un 4-4-2 qui plaçait Eriksen en soutien de Dolberg, avec Poulsen et Braithwaite sur les ailes. L’éclosion de Maehle sur le flanc gauche, couplée au forfait du milieu de l'Inter, a depuis poussé Hjulmand à changer d’organisation pour aligner lui aussi un 3-4-3 qui a récolté pas mal de fruits depuis le début du tournoi. 

Une double confrontation équilibrée 

Si les deux équipes ont eu l’occasion de faire parler la poudre durant cet Euro, leurs derniers affrontements n’ont pas atteint des sommets de spectacle. Le match aller au Parken de Copenhague s’est soldé sur un total d'expected goals produits à peine supérieur à 1 : 0,57 pour le Danemark, 0,61 pour l’Angleterre, avec très peu de véritables opportunités. 

Un peu plus agité, le retour avait vu le Danemark s’imposer grâce à un penalty de Christian Eriksen (1,31 xG au total) face à une Angleterre rapidement réduite à 10 suite à l’expulsion de Maguire

Sur desktop et mobile : 3,99 € par mois sans engagement

S'abonner