Téji Savanier : esthétique et statistiques

Écrit par I.Haffoud, le 14 novembre 2021 à 08:53. Mis à jour le 19 novembre 2021 à 11:13.

Téji Savanier : esthétique et statistiques

Depuis le début de la saison, le meneur de Montpellier est peut-être le joueur le plus esthétique de Ligue 1. Mais est-il aussi productif qu'agréable à voir jouer ? Analyse statistique de ses performances.

Sous les ordres de Michel Der Zakarian, Montpellier tenait le rythme d'une équipe de milieu de tableau capable d'obtenir une place européenne en cas de défaillance des gros. L'été dernier, la révolution a été totale dans l'Hérault avec l’arrivée d’un nouveau coach (Olivier Dall’Oglio) et le départ du duo iconique de son attaque : Gaëtan Laborde et Andy Delort

Dans le sens des arrivées, le mercato n’a pas pu être ambitieux et la solution devait passer en grande partie par les hommes déjà présents. C’est dans ce contexte que Dall’Oglio a mis en place un 4-2-3-1 où tout semble aujourd'hui passer par son numéro 10 : Téji Savanier. Considéré comme l’un des joueurs les plus élégants de Ligue 1, ce dernier a déjà été meilleur passeur du championnat. Pour autant, est-ce que son début de saison justifie ses responsabilités dans le plan de jeu de l’équipe ?

Commençons par le plus évident : ce n’est pas qu’une impression visuelle, Savanier joue énormément de ballons cette saison. Avec 76 par match, il est l’un des milieux offensifs (numéros 10 ou ailiers) qui touchent le plus le cuir et le fait en plus dans une équipe qui n’a pas toujours la mainmise sur la possession (49,4%). 

À Montpellier,

Sur desktop et mobile : 3,99 € par mois sans engagement

S'abonner