La Ligue des Talents #2 : Adli, Matar Sarr, Simakan, Soumaré et Truffert

Écrit par R.Cosmidis, le 27 février 2021 à 09:51. Mis à jour le 27 février 2021 à 12:07.

La Ligue des Talents #2 : Adli, Matar Sarr, Simakan, Soumaré et Truffert

Deuxième épisode de la Ligue des Talents, consacrée aux U23 qui brillent en Ligue 1. Cette fois, voyage d’ouest en est, avec un crochet par le Nord.

Après le premier épisode, dans lequel nous vous avions rappelé la liste réalisée avec Julien Momont et Christophe Kuchly en 2015 sur les Cahiers du foot, continuons avec le top 15 de l’année 2016, toujours du quinzième au premier : Ricardo Pereira, Adam Ounas, Sergi Darder, Morgan Sanson, Alban Lafont, Sofiane Boufal, Fabinho, Michy Batshuayi, Thomas Lemar, Layvin Kurzawa, Bernardo Silva, Samuel Umtiti, Adrien Rabiot, Nabil Fékir, Ousmane Dembélé. 

On note déjà le net recul de Sanson par rapport à la saison précédente (de la 4e à la 12e place), le maintien de Bernardo Silva et Batshuayi, l’ascension d’Umtiti, à quelques mois d’un transfert vers le FC Barcelone et surtout l’explosion de Dembélé, auteur de débuts sensationnels au Stade Rennais. Cinq ans plus tard, qui peut prétendre imiter le champion du monde français ?

La méthode 

  • Chaque mois, cinq joueurs sont étudiés à travers des visionnages et l’apport statistique d’Ismaël Haffoud et Julien Assunçao. 
  • On a fixé l’année U23 comme limite, qui laisse de la place aux “moins” précoces. Malgré la tendance, tout le monde n’éclot pas à 19 ans. 
  • Mbappé, Camavinga, Aouar ou encore Ikoné, bien qu’encore U23, sont considérés comme hors-catégorie. Leur point commun, au-delà de leur notoriété : ils ont été sélectionnés en équipe de France A. Partons du principe que c’est éliminatoire. 
  • Au moment du premier épisode, une centaine de joueurs âgés de moins de 23 ans ont disputé au moins 270 minutes en Ligue 1 cette saison, soit l’équivalent de trois rencontres entières. Seule une quarantaine ont joué au moins la moitié du temps de jeu disponible (21*90 minutes / 2). On commencera par les plus habitués aux pelouses de France avant de descendre petit à petit vers des noms plus frais. 

Le mois dernier, nous avions étudié Loïc Badé (Lens), Romain Faivre (Brest), Youssouf Fofana (Monaco), Amine Gouiri (Nice) et Randal Kolo Muani (Nantes). Traversons cette fois le pays d’ouest en est. 

 

Yacine Adli / 29 juillet 2000 / Girondins de Bordeaux / Milieu axial

Chouchou de Florent Toniutti, Yacine Adli fait partie des nouvelles générations formées par le PSG, désormais grand pourvoyeur de talents en Ligue 1 et à l’étranger : Dan-Axel Zagadou, Moussa Diaby, Tanguy Kouassi, Antoine Bernède, Christopher Nkunku, Kingsley Coman ou encore Boubakary Soumaré, membre de cette liste, ont tous quitté le club pour s’épanouir ailleurs. Le PSG est à la Ligue 1 (et à la Bundesliga) ce que le Real Madrid est à l’Espagne : un club ultra-ambitieux qui forme presque trop de joueurs, s’appuyant sur le vivier francilien, et n’en intègre qu’une minorité dans la rotation du groupe professionnel. 

Comparé maladroitement à Adrien

Sur desktop et mobile : 3,99 € par mois sans engagement

S'abonner