La Ligue des Talents #7 : Dieng, Gueye, Kaboré, Medina, Onana

Écrit par R.Cosmidis, le 1 octobre 2021 à 16:30.

La Ligue des Talents #7 : Dieng, Gueye, Kaboré, Medina, Onana

Après huit journées, les jeunes continuent de se montrer en Ligue 1. Certains ont explosé durant le mois de septembre.

Le mois dernier, nous nous étions penchés sur cinq joueurs offensifs. Parmi ceux-là, Bayo et Sulemana continuent de marquer. Les deux gauchers, Cho et Kebbal, comptent toujours à Angers et Reims. A Marseille, Konrad De La Fuente enregistre moins de temps de jeu depuis quelques semaines. La faute à un autre jeune en forme, notamment. 

La méthode 

Chaque mois, cinq joueurs sont étudiés à travers des visionnages et l’apport statistique d’Ismaël Haffoud et Julien Assunçao. 

On a fixé l’année U24 comme limite, qui laisse de la place aux “moins” précoces. Malgré la tendance, tout le monde n’éclot pas à 19 ans (à l’instar de deux noms à suivre dans l’article). Les joueurs nés en 1998 ou plus tard sont tous éligibles.  

Camavinga, Aouar ou encore Ikoné, bien qu’encore U24, sont considérés comme hors-catégorie. Leur point commun, au-delà de leur notoriété : ils ont été sélectionnés en équipe de France A. Partons du principe que c’est éliminatoire. 

Au programme ce mois-ci : Bamba Dieng (Marseille), Lamine Gueye (Metz), Issa Kaboré (Troyes), Facundo Medina (Lens), Jean Onana (Bordeaux). 

Bamba Dieng / 24 mars 2000 / Marseille / Attaquant

Auteur d’un doublé contre Monaco le 11 septembre, Bamba Dieng ne sort quasiment plus du onze olympien depuis. L’attaquant sénégalais s’est vite intégré dans le projet de jeu dynamique de Jorge Sampaoli, qui l’utilise aussi bien dans l’axe que sur le côté gauche. C’est en partant de l’aile qu’il avait dominé Christian Matsima dans la profondeur, la zone où il brille particulièrement. 

Bamba Dieng va vite. Mieux, il déclenche un grand nombre de courses, près ou loin du ballon, ouvrant des espaces à ses partenaires quand il ne peut pas être servi. Ses appels en diagonale transpercent les lignes défensives adverses. Avec Gerson, Guendouzi, Harit, Payet et Ünder, l’OM dispose de pieds capables de le trouver. Dieng doit son large temps de jeu à cette spécificité. Dans l’effectif phocéen, il semble être le plus doué pour attaquer la profondeur. 

C’est ce qui explique un tel volume d’occasions, des occasions de qualité. Dieng entre régulièrement dans la surface. Il reste pour l’instant assez limité en termes de finition, privilégiant la frappe en première intention, même dans un angle fermé. Mais sa

Sur desktop et mobile : 3,99 € par mois sans engagement

S'abonner