#21 Manchester City 0-1 Chelsea : un nouveau champion sans faille ?

Écrit par F.Toniutti, le 31 mai 2021 à 15:58.

#21 Manchester City 0-1 Chelsea : un nouveau champion sans faille ?

Après avoir échoué en finale la saison dernière avec le PSG, Thomas Tuchel a cette fois mené Chelsea à la deuxième Ligue des champions de son histoire. Et non, ce n’était pas qu’une simple histoire de chaussures porte-bonheur.

Au coup d’envoi de cette finale européenne, la principale surprise concernait le choix de Pep Guardiola de faire d’Ilkay Gündogan son milieu de terrain le plus reculé, au détriment de Rodri et Fernandinho. À part ça, Manchester City et Chelsea s'avançaient sur la pelouse dans des systèmes connus et maîtrisés depuis plusieurs mois maintenant. 

Le retour du 3-4-3 losange : 

Sur le terrain, c’est l’organisation de Manchester City en possession du ballon qui a ensuite étonné : très rapidement, la formation a dessiné un 3-4-3 losange, permis notamment par le positionnement de Zinchenko, latéral gauche au départ, à l’intérieur du jeu. Laissant Walker, Stones et Ruben Dias former la première ligne, l’Ukrainien venait ainsi compléter l’entrejeu avec Gündogan (numéro 6), Bernardo Silva (relayeur droit) et Phil Foden (numéro 10). 

Un cran plus haut, Kevin de Bruyne s’est une nouvelle fois retrouvé dans la position la plus avancée, alors que Mahrez et Sterling étaient eux collés à la ligne de touche.  

Le 3-4-3 losange de Manchester City en possession du ballon. 

Face au losange, Chelsea a dû faire preuve d’une concentration sans faille dans le cœur de jeu pour ne pas laisser d’éléments libres entre les lignes. Derrière Mount et Havertz, déjà pas avares en efforts pour cadrer les relances et venir en aide à leurs milieux de terrain le cas échéant, Jorginho et Kanté se sont montrés particulièrement impressionnants dans leur lecture tactique. 

À deux dans cette zone surpeuplée d’adversaires susceptibles de décrocher ou de se projeter, il était cependant impossible de couvrir tout le monde : dans les demi-espaces, ce sont du coup les défenseurs – Azpilicueta et Rüdiger – qui ont été amenés à sortir afin de récupérer certains marquages.

Jorginho restant dans l'axe, Rüdiger sort de l'alignement défensif pour reprendre le marquage de Bernardo Silva. 

Ces sorties, parfois très loin de la ligne défensive, ont évidemment crée des brèches au sein

Sur desktop et mobile : 3,99 € par mois sans engagement

S'abonner