#35 Belgique 2-3 France : les clés de la remontée

Écrit par R.Cosmidis, le 8 octobre 2021 à 10:48. Mis à jour le 8 octobre 2021 à 15:41.

#35 Belgique 2-3 France : les clés de la remontée

Menée 2-0 par la Belgique à la mi-temps, la France a renversé la demi-finale de Ligue des nations en deuxième période et affrontera l’Espagne dimanche. Décryptage d’un match en deux actes.

La France a tellement emballé la deuxième période, jeudi soir, que l’arbitre ne voulait plus quitter le terrain. Il a fallu attendre la 97e minute pour qu’il siffle la fin d’une rencontre bien plus animée qu’on aurait pu l’imaginer, alors que ce dernier carré de Ligue des nations est coincé entre les championnats et le retour de la Ligue des champions dans une dizaine de jours… et ce à peine trois mois après l’Euro.

Les Belges auraient voulu que le match ne dure que quarante-cinq minutes. Après un début équilibré, ils avaient pris le dessus, profitant de la timidité française en phase défensive. Didier Deschamps avait décidé de reconduire le système à trois centraux victorieux face à la Finlande début septembre, plaçant à nouveau Antoine Griezmann derrière deux attaquants. Organisation similaire du côté de Roberto Martinez, à une différence près : une seule pointe, Romelu Lukaku, et deux meneurs derrière lui, Eden Hazard et Kevin de Bruyne. 3-4-1-2 contre 3-4-2-1. 

Un pressing trop tendre face à De Bruyne et Lukaku

Dans les faits, la France a plus souvent ressemblé à un 5-2-1-2 au cours de la première demi-heure, avec des pistons assez bas, loin de leurs homologues Yannick Carrasco et Timothy Castagne, un problème déjà aperçu face à la Suisse cet été. Passifs, les Bleus ont donné du temps aux Diables Rouges. 

Durant tout l’Euro, les Bleus avaient affiché une incapacité à presser correctement et, par conséquent, de façon suffisamment agressive. Impossible de harceler l’adversaire quand on ne parvient pas à s’organiser collectivement, à moins de répéter des courses suicidaires et vaines, ce qui ne dure jamais très longtemps. En première période, la France n’a pas défendu en avançant, elle n’a

Sur desktop et mobile : 3,99 € par mois sans engagement

S'abonner